“Faites tout
ce qu’Il vous dira”

Dimanche 12 septembre 2021 a eu lieu le pèlerinage à Notre-Dame de Pontoise sur le thème : « Marie, Reine de la Création ». Les pèlerins étaient invité à prier l’un des Mystères du Rosaire et méditer l’évangile de Cana. Voir les photos et lire l’homélie de Mgr Lalanne.

Homélie de Stanislas Lalanne
Pèlerinage à Notre Dame de Pontoise
dimanche 12 septembre 2021

stanislas_lalanne_eveque_pontoiseVous connaissez bien ce récit des noces de Cana. C’est le temps de la fête et des alliances humaines. C’est le vin partagé pour dire l’abondance de la joie débordante. Et si Jésus, avec Marie sa mère et ses disciples, a répondu à l’invitation de ces noces humaines, c’est que le cœur de Dieu rejoint le cœur de l’homme.

Nous voici donc, à Cana, ce carrefour d’humanité où tout homme est invité à participer à des noces qui ont la saveur du bonheur et, déjà, le goût de l’éternité. Ici, avec vous, pèlerins aux multiples visages, c’est cette même expérience de Cana qui peut se renouveler. Et c’est magnifique !

Il y a, dans Cana, l’image et la promesse d’une humanité enfin réconciliée avec elle-même parce que réconciliée avec Dieu. De quelle façon ?

Il y a d’abord le fait que tous soient invités. Combien de personnes vivent aujourd’hui sur cette terre et ne s’y sentent pas accueillies ou attendues ? Combien d’habitants du Val-d’Oise n’imaginent pas qu’ils sont invités, aimés gratuitement par un Dieu qui se fait proche de chacun, qui espère en chacun.

Au plan de Dieu, il n’y a ni exclusions ni privilèges !

Groupe de jeunes en plein Air

Le pape François, dans son encyclique Laudate Si’, sur la sauvegarde de la maison commune, évoque la place de Marie, qu’il intitule « la Reine de toute la création ». Permettez-moi de le citer : « Marie, la Mère qui a pris soin de Jésus, prend soin désormais de ce monde blessé, avec affection et douleur maternelles. »

Nous aussi, nous avons aujourd’hui à relever le défi de bâtir des sociétés : conviviales parce que métissées, fraternelles parce que différentes, humaines parce que spirituelles.

Cana devient le carton d’invitation pour tous ceux et celles qui se sentent rejetés : l’alliance exclut, par définition, toute discrimination.

Et puis, il y a la place de Marie qui veille et qui interpelle : « Faites tout ce qu’il vous dira. » Quelle qualité d’écoute et quelle délicatesse chez cette femme ! « Ils n’ont plus de vin ! », dit-elle. Marie ouvre son cœur maternel. Elle nous indique le chemin pour prendre soin des autres et de nous, pour être attentifs à nos frères et sœurs dans le besoin, pour sauvegarder la création.

Groupe de jeunes en plein Air

Nous avons besoin de veilleurs, de veilleuses, qui sachent discerner, dans les brumes du quotidien, les appels que la rumeur ambiante et la pollution sonore de tous ordres nous empêchent de percevoir. A la manière de Marie, reine de la création.

Quel est ce vin qui manque à nos vies pour que la tiédeur fasse place à la saveur ? Et pour que l’enthousiasme l’emporte sur toutes nos torpeurs ?!

Notre monde incertain et troublé manque de ce vin de Cana où l’abondance remplace la pauvreté du cœur et où la joie partagée devient le diapason de nos vies. N’ayons cependant pas peur des fausses notes : elles deviennent le cri et l’appel d’un monde qui rêve plus d’harmonie que de cacophonie.

Il y a encore la simplicité du geste proposé par le Christ : « Remplissez d’eau ces jarres… » Dieu est, par nature oserais-je dire, Celui qui transforme, c’est-à-dire Celui qui transfigure.

Groupe de jeunes en plein Air

Mais il faut, pour cela, que nous apportions l’eau de notre quotidien, avec sa qualité, certes, mais aussi avec ses pollutions. La création est encore en gestation ! Il n’y a pas de vraie liberté sans l’accueil de Celui qui nous dépasse et cependant nous rejoint aux plus intimes de nos désirs humains.

Mais Cana, c’est aussi une Promesse de Vie, car ce qu’inaugure le vin nouveau, ce n’est rien moins que le mystère pascal du Christ qui a été jusqu’au bout de notre humanité, jusqu’au bout de l’amour.

Goûtons donc le vin de Cana qui est aussi celui de nos eucharisties. Cana nous permettra alors d’expérimenter la présence de Dieu qui vient aussi tout transfigurer, dans nos vies et dans le monde. 

Groupe de jeunes en plein Air

Marie est là. C’est elle qui provoque Jésus, c’est grâce à elle que s’éveille la foi des disciples. A Cana, elle commence à les enfanter. Une belle gestation !

Disciples de Jésus, nous savons désormais que notre existence de croyants prend sa source avec Marie, notre mère. Chaque moment de notre vie, les événements les plus quotidiens sont ainsi placés sous sa vigilance maternelle.

Même si nous ne demandons rien, elle est attentive. Comme aux serviteurs, elle nous rappelle simplement : « Faites tout ce qu’il vous dira. » Alors, Jésus peut manifester sa gloire et aviver notre foi.

Alors, chaque événement de notre existence est tourné déjà vers cette heure où sera manifestée la gloire du Fils en même temps que celle du Père.

« Faites tout ce qu’Il vous dira. » Ces paroles de Marie nous invitent à nous faire les artisans de ce monde nouveau qui n’est rien d’autre que le Royaume de Dieu. Déjà là… et pas encore totalement. C’est l’appel de l’Evangile. Amen.

+ Mgr Stanislas Lalanne,
Evêque de Pontoise

Groupe de jeunes en plein Air
Groupe de jeunes en plein Air

15 septembre 2021
Photos : Jean-Michel Fehrenbach

CONTACT

Service des pèlerinages
pelerinages95@catholique95.fr 

RETOUR SUR LE pèlerinage
à Notre-Dame de Pontoise 2021

visuel du pèlerinage à Notre Dame de Pontoise 2021

Depuis plus de 50 ans, le pèlerinage à Notre-Dame de Pontoise rassemble les catholiques du Val-d’Oise début septembre pour fêter Notre Dame de Pontoise et confier à la Vierge Marie l’année pastorale qui commence.

Cette année, c’est par des délégations de 10 à 15 personnes que les paroisses étaient représentées. Des délégations envoyées lors de la messe du dimanche matin auprès de Notre Dame de Pontoise, pour lui confier les intentions de prière et les projet de la communauté.

Sous la conduite de notre évêque Mgr Stanislas Lalanne, les pèlerins étaient invités à méditer les mystères du rosaire (mystères Joyeux, Lumineux, Douloureux et Glorieux). Un temps de prière magnifiquement accompagné à l’orgue par Philippe Bardon, titulaire de l’orgue de la cathédrale de Pontoise.

C’est à partir du texte des Noces de Cana que Mgr Lalanne a prononcé son homélie. « Cana, ce carrefour d’humanité où tout homme est invité à participer à des noces qui ont la saveur du bonheur et, déjà, le goût de l’éternité. Ici, avec vous, pèlerins aux multiples visages, c’est cette même expérience de Cana qui peut se renouveler. Et c’est magnifique ! »

Découvrir les vitraux de l’église Notre-Dame à Pontoise

Les vitraux de l’église Notre-Dame à Pontoise sont principalement dédiés à la Vierge Marie. Quatre d’entre eux retracent des faits importants de l’histoire de la paroisse et son attachement à la Vierge.
En savoir plus


EN LIEN AVEC CET ARTICLE