C’est l’heure de la charité !

Début octobre, les consacré(e)s de notre diocèse se sont retrouvés à Osny pour une journée de récollection. C’est à partir des textes « Laudato Si’ », « Fratelli tutti » et « Saisis par la charité » qu’ils ont réfléchi et échangé ! Lire le compte-rendu.

Routine ? Tradition ? Pèlerinage ?… Depuis plusieurs années, les Consacré(e)s du Val-d’Oise se rencontrent en automne, au début de l’année pastorale, pour un jour de récollection. C’est pourquoi, en ce 2 octobre 2021, nous nous retrouvons à nouveau à Osny.

Disciples, missionnaires, c’est l’heure de la charité : en ce jour de récollection, le slogan de notre évêque est décliné à partir de trois textes : deux du pape François « Laudato Si’ »,  « Fratelli Tutti », et la lettre pastorale de notre évêque « Saisis par la Charité ».

C’est le Père Emeric Dupont qui guide notre réflexion. Un extrait du Lévitique (25,10-36) ouvre la matinée et montre que la Terre et l’Homme forment un tout, que la création vaut par elle-même, juste parce qu’elle existe. D’emblée la question de l’écologie s’invite : environnementale, relationnelle, intérieure et spirituelle. Tout au long de sa première intervention, le père Emeric nous livre une réflexion profonde dont voici l’une ou l’autre pépite :

  • Tout est caresse en Dieu.
  • Nous faisons le pari d’être heureux avec un autre mode de vie, avec moins de biens et plus de liens.

Un partage en groupes de quatre personnes nous invite à réfléchir aux liens entre « cri de la terre et cri du pauvre », ainsi qu’à nos obstacles, et à proposer un chemin d’action concret. Certes, nous nous sentons souvent impuissants. Aussi le père Emeric nous renvoie au Conte du Colibri et nous engage à faire des petits pas : créer des petits lieux,  partager des outils de consommation (vestiaire solidaire, recyclerie…).

Au cours de la célébration de l’Eucharistie, à partir de l’Evangile de la fête des Anges gardiens (Mt.181-5.10), notre célébrant nous rappelle la nouveauté de ce Dieu incarné en Jésus Christ, qui sans cesse nous surprend.

Après le repas, nous sommes lancés dans le désert : un temps personnel de méditation à partir du texte de la Genèse au chapitre 4, repris par Laudato Si’ (§ 70):  le meurtre de Caïn. Tandis que la météo, un peu pluvieuse, retient ses gouttes, le magnifique parc s’offre à nous. Silence et contemplation nous sont nécessaires pour réfléchir au difficile sujet de l’instinct prédateur de l’homme. Retour en salle pour une remontée à la volée suivie d’un deuxième topo.

A la fin d’une journée riche et dense, que pouvons-nous  ajouter ? Un grand merci au Père Emeric Dupont pour ses exposés, clairs, interpelant, solidement documentés. Un grand merci aussi au Père Ferdinand et au Conseil Diocésain de la Vie Consacrée (CDVC) qui nous offrent chaque année de si vivifiantes journées. Et enfin un grand merci à Sœur Samuela et à son équipe pour son accueil chaleureux, l’excellent café et les petits fours qui favorisent attention et concentration, et pour le décor floral qui enchante les yeux.

Rendez-vous est déjà pris pour le 30 janvier 2022 : toutes et tous, nous sommes invités à célébrer la « Vie  consacrée ».

Un appel à se soucier des plus pauvres

“Saisis par la charité”, tel est le titre de l’exhortation de Mgr Stanislas Lalanne, publiée le 11 novembre 2020.

L’évêque de Pontoise appelle les catholiques du Val-d’Oise à se mettre toujours davantage au service de leurs frères.


EN LIEN AVEC CET ARTICLE