Joie de l’Ascension
et de la Pentecôte

Dans l’église de Persan, deux grandes verrières colorées réalisées par une artiste contemporaine Judith Debruyn illustrent de manière originale et joyeuse les évènements de l’Ascension et de la Pentecôte. Explications !

L’église Saint-Germain de Persan fut inaugurée en 1912. Elle remplaça au début du siècle dernier l’ancienne église aujourd’hui disparue.

Dans la dernière décennie du XXe siècle, les fenêtres à trois lancettes de la nef sont dotées de nouveaux vitraux : quatre grandes verrières figuratives, aux couleurs vives, qui attirent le regard.

Elles sont l’œuvre d’une jeune artiste du nord de la France, Judith Debruyn. Les verrières du côté sud illustrent les œuvres de la Miséricorde ; côté nord, l’artiste nous livre de manière très originale une vision de deux évènements fondateurs de l’Église : l’Ascension et la Pentecôte.

L’Ascension

la rosace de l'église de Sannois

Persan, église Saint-Germain d’Auxerre, verrière nord, l’Ascension


Dans sa représentation de l’Ascension, le peintre communique, par le jeu des lignes et des couleurs, une impression d’élan dynamique : « Il se sépara d’eux et fut emporté au ciel» (Luc, 24, 51).

Le Christ ressuscité quitte la terre et s’élève bras levés ; la coupe des pièces de verre en forme allongée et le graphisme des plombs, suggérant deux grandes ailes, accentuent  l’impression de légèreté. Le Christ part vers le Père comme il l’avait annoncé. Aucun ange ne l’accompagne dans son ascension mais son Père, sortant du bleu du ciel, lui tend la main. Pour traduire le ciel, le domaine infini de Dieu, l’artiste n’utilise que deux couleurs,  le blanc et le bleu qui inondent toute la partie supérieure de la composition.

En bas douze personnages habillés de couleurs chaudes, certains debout, d’autres prosternés, encadrent la scène. Leurs mains largement ouvertes expriment leur surprise, leur acceptation ou désignent le Christ s’élevant. Faut-il y reconnaître les apôtres, avec Marie et Jean au premier plan, ou plutôt des hommes et des femmes de l’humanité manifestant leur espérance de rejoindre un jour le Christ « dans la gloire du Père » ?

La Pentecôte

détail de la rosace, Jésus

Persan, église Saint-Germain d’Auxerre, verrière nord, la Pentecôte


Dans le vitrail de la Pentecôte, l’artiste met en scène de manière très originale  les grands symboles des manifestations de l’Esprit.

En haut, la colombe « plane » sur le ciel et la terre comme au début de la Genèse l’Esprit créateur planait sur les eaux. Enroulée dans une spirale multicolore, elle déploie de longues volutes teintées de rouge, de jaune et de blanc qui viennent envelopper l’assemblée réunie : « Alors leur apparurent comme des langues de feu qui se partageaient et il s’en posa sur chacun d’eux. » (Actes 2, 3)

A ses côtés, deux anges, ailes déployées, bousculent de leur souffle puissant nuages et firmament étoilé.

Comme une tenture tu déploies les cieux… tu t’avances sur les ailes du vent   tu prends les vents pour messagers…”  (Psaume 103)

Par cette composition tout en mouvement, l’artiste parvient à traduire la puissance transformatrice de l’Esprit.

Dans la partie inférieure du vitrail, aucun élément pictural ne permet d’identifier le lieu, ni les personnages du groupe : des hommes et des femmes, les uns en prière, d’autres déjà debout, les bras levés; ils sont  prêts à partir pour témoigner au monde de la présence du Ressuscité.

Texte et photos : Marie-Claire Pirson

 
CONTACT

Foi et Culture
Mail : foi-culture@catholique95.fr

le peintre verrier : Judith Debruyn

Judith Debruyn est née à Lille. Douée pour le dessin, elle participe très jeune à des expositions, avant même de s’orienter vers des études artistiques à la faculté et aux Beaux-Arts de Valenciennes. Reconnue d’abord comme peintre, elle est amenée au vitrail par hasard, pour une commande, et cherche alors à se perfectionner auprès de maîtres-verriers.

Artiste éclectique, Judith Debruyn explore les voies les plus diverses des arts graphiques et visuels au travers de peintures, vitraux, illustrations et gravures.

Elle a réalisé des œuvres dans une vingtaine d’églises, notamment cinq verrières à l’église canadienne de Courchelettes, près de Douai. Elle pratique aussi son art dans des lieux publics, tels que collège, lycée, maison de la culture de la région Nord-Pas-de-Calais.

Judith Debruyn a réalisé les verrières de l’église de Persan en 1994 en collaboration avec l’atelier Claude Barre d’Amiens. 

www.judith-debruyn-artiste-vitrail.com 

La fête de l’Ascension

La fête de l’Ascension est fêtée 40 jours après Pâques et célèbre la montée de Jésus vers Dieu son Père. Mort et ressuscité, Jésus quitte ses disciples tout en continuant d’être présent auprès d’eux, mais différemment. Il promet de leur envoyer une force, celle de l’Esprit-Saint. Lire l’article…


EN LIEN AVEC CET ARTICLE