“Chacun à sa place ?”
“Chacun a sa place !”

“Chacun à sa place? Chacun A sa place !” telle est l’affirmation forte du dernier numéro du Journal du handicap. Découvrez en particulier le témoignage de Didier, de Foi et Lumière, qui raconte sa rencontre déterminante avec Alain, jeune porteur de trisomie 21.

En m’installant dans ma nouvelle maison, je ne connaissais pas le handicap. De nouveaux voisins sont arrivés et parmi leurs fils, Alain porteur de trisomie 21. Si le contact avec les parents m’était facile, je ne savais pas trop comment parler à Alain… Sa trisomie me provoquait une gêne, comment dialoguer ? Bien sûr il a grandi… Et moi aussi par chance !

Si le contact avec les parents m’était facile, je ne savais pas trop comment parler à Alain… Sa trisomie me provoquait une gêne… Bien sûr il a grandi… Et moi aussi par chance !

Invité dans une communauté Foi et Lumière, il m’a fallu plusieurs mois pour découvrir la richesse de ces familles chez qui un enfant est atteint de handicap mental. D’abord dans leur capacité à accueillir la joie du moment présent. « Oh, moi, tant que mon enfant va bien, tout va bien ! » a répondu une maman à ma banale question « Comment vas-tu ? »… Ou par les frères et sœurs qui avec douceur et naturel nous montrent la bonne attitude : « C’est mon frère, ma sœur, pas un handicapé ! » Et surtout par ces enfants porteurs de handicap mental qui savent exprimer qu’il n’y a jamais de vrai problème et que tout regarder avec gentillesse et simplicité, voire humilité, est le meilleur moyen de vivre en paix avec les autres…

Grâce aux familles, tous ces jeunes sont devenus pour moi des personnes que j’ai beaucoup de bonheur à retrouver. Ils portent un amour qu’ils désirent et savent partager…

Grâce aux familles, tous ces jeunes sont devenus pour moi des personnes pleines de leurs personnalités riches, que j’ai beaucoup de bonheur à retrouver. Ils portent un amour qu’ils désirent et savent partager…
Par la suite, j’ai eu la chance de croiser Alain dans un bus. Nous allions prendre le même chaque semaine ! Il est venu vers moi avec un grand sourire, nous nous sommes parlés… Depuis, chaque semaine nous cherchons à nous y retrouver. Il me donne de ses nouvelles, de sa famille, des collègues du centre où il travaille. L’un d’eux prend le même bus. C’est un désir et un bonheur pour moi de les retrouver, de profiter de leur simplicité de vivre, d’arriver petit à petit à vouloir vivre mes relations comme eux : grâce à eux, je me pose moins de questions…
Mine de rien, entre eux et moi, qui était à la bonne place pour offrir une telle relation?

Didier, Foi et Lumière,
Novembre 2021

Extraits de
“SACRÉE HISTOIRES, HISTOIRES SACRÉES” :
LE JOURNAL DU HANDICAP
Le service de la Pastorale des personnes handicapées publie le “Journal du handicap”. Il donne la parole aux personnes porteuses de handicap et met en valeur les initiatives en faveur de l’inclusion des personnes que ce soit en Eglise ou dans la société civile.

CONTACT

Service de la Pastorale
des personnes handicapées

Tél : 01 30 38 34 24
Mail : handicap@catholique95.fr 

Témoignage :

« Mais si docteur,
je suis là ! »

Je revenais d’une opération chirurgicale, quand le chirurgien entre dans ma chambre. Connaissant ma surdité, il parcourt la chambre des yeux et se dit tout haut à lui-même « Y’a personne ici ! » Comme je lis sur les lèvres, j’ai rétorqué : « Mais si docteur, je suis là… »
Tout à fait confus, ce médecin m’a offert une rose le lendemain en me remerciant pour ce qu’il avait appris à mon contact.

Colette


EN LIEN AVEC CET ARTICLE