Vivre ensemble
avec nos différences

ans la lettre #suis-moi d’avril, le portrait de Priscilla qui témoigne de sa foi au quotidien et notamment à travers l’association Coexister avec laquelle elle anime des ateliers de sensibilisation à la laïcité et au fait religieux.

 #suis-moi : Qui es-tu ?

Je suis Priscilla, j’ai 31 ans. Je suis consultante marketing, j’ai commencé par travailler pour des grands groupes et depuis quelques mois, je me lance dans un nouveau défi : celui d’accompagner des start-up dans la création et le développement de leur boite.

Je suis catholique. Je crois que la première fois que j’ai senti la présence de Dieu était lors d’une veillée pendant un camp de Guides. Depuis, il y a des hauts et des bas dans ma relation à Dieu, mais je sais qu’il est là !

Je suis en couple avec Loup, que j’ai rencontré il y a 10 ans pendant mes études – on fête nos 3 ans de mariage ce mois-ci !

En dehors du boulot, je fais du théâtre d’improvisation, j’anime des ateliers de sensibilisation à la Laïcité avec l’association Coexister, je lance un parcours sur la communication dans le couple avec l’association Alpha… Avec mon mari, nous sommes hôtes Airbnb et on reçoit des touristes du monde entier en visite à Paris.

Je rêve que chaque être humain soit curieux de comprendre l’autre, dans ce qui le rend unique !

#suis-moi : Quels sont tes engagements ?

Avec l’association Coexister d’Argenteuil, j’anime des ateliers de sensibilisation à la laïcité et au fait religieux dans les collèges et les lycées. L’objectif est d’abord de déconstruire les préjugés, et ensuite de réfléchir sur comment « vivre ensemble » avec ces différences. Très souvent, les collégiens élargissent le débat au sexisme, racisme, sexualité… autant de sujets qui font appel au respect de l’autre dans sa différence !

Je suis également engagée, avec mon mari cette fois, dans le lancement d’un Parcours Duo (association Alpha) pour les couples qui désirent réfléchir sur leur relation. C’est 5 soirées qui donnent l’occasion de faire le point sur les aspects concrets de la relation de couple et sur le sens de l’engagement. Loup et moi avions fait ce parcours et il nous a permis de dessiner un futur commun dans lequel les deux se projettent pleinement ! Aujourd’hui encore on utilise beaucoup des “clés” partagées pendant ces soirées. Et c’est ce qui nous a donné envie à notre tour de proposer ce parcours ! Si vous êtes en couples (non mariés), venez au parcours qui commence en mai !

 

#suis-moi : Comment témoignes-tu de ta foi ?

Parler de ma foi, c’est un sujet intime et difficile… C’est parler de moi et de ma relation à Dieu et il y a beaucoup de préjugés et j’ai pas très envie d’avoir une étiquette collée au front…

La vie m’y entraine : adolescente, ma maman a arrêté de croire en Dieu ; adulte, mon mari n’y croit pas du tout ! Ça donne lieu à beaucoup de belles discussions à table ! Et l’association Coexister permet de rencontrer beaucoup de monde qui aiment ces sujets et avec qui la conversation est très libre !

Alors comment je fais ? Je reste très simple en partageant ce que je vis, ce que je ressens, le sens derrière telle ou telle action. Et je parle aussi beaucoup de mes doutes, de mes incompréhensions.

Par exemple, étudiante, j’avais fait un échange Erasmus en Norvège et des copines de la fac étaient venues me rendre visite. Le dimanche, je leur avais dit que j’allais à la messe. Aucune n’était catho, elles étaient toutes très surprises d’apprendre que j’allais à l’église le dimanche. Je leur ai expliqué pourquoi ce rendez-vous était important pour moi et qu’elles pouvaient venir y assister en observatrices. Curieuses et intriguées, elles m’ont accompagnée. On a beaucoup discuté sur ce qui avait été dit pendant la messe, de mes convictions mais aussi de mes propres interrogations. Quelques années après, deux d’entre elles ont demandé le baptême.

Quand nous nous sommes mariés avec Loup, nous avons beaucoup parlé de ce que signifie la foi, le mariage religieux… Au-delà des valeurs chrétiennes dans lesquelles Loup se retrouve à 100%, il a été touché par une phrase anodine que j’ai dit un jour « la messe c’est 1h pour me ressourcer, sortir du tourbillon du quotidien, donner ce temps pour me tourner vers quelque chose de plus grand ». Je ne me rappelle pas du tout lui avoir dit ça ! Mais lui, cela l’a convaincu de venir de temps en temps avec moi à la messe !

 

#suis-moi : As-tu un rêve (par rapport à ton engagement dans la foi) ?

Que chaque être humain soit curieux de comprendre l’autre, dans ce qui le rend unique ! De cette façon, nous pourrions tous nous enrichir des expériences de vie et des convictions des uns des autres.

8 avril 2021

 

Pour soutenir
la Jeunesse du val-D’oise


L’Église catholique en Val-d’Oise consacre une très grande part de ses ressources pour soutenir les jeunes Valdoisiens dans leur quête de la foi…
Vous pouvez soutenir les propositions pour les jeunes du Val-d’Oise en faisant un don :
CONTACT

Pastorale des jeunes
secretaire.pastojeunes@catholique95.fr
01 30 38 34 24

COEXISTER à ARGENTEUIL

Coexister est un mouvement interconvictionnel des jeunes, croyants et non-croyants agissent pour la promotion du vivre-ensemble. Coexister compte actuellement 45 groupes locaux, dont celui d’Argenteuil.

Chacun se pose les questions : comment faire société ? Pourquoi vivre ensemble ? Comment créer du lien social ? De toutes les différences, la diversité religieuse, philosophique et spirituelle est l’une des plus taboues, complexes et instrumentalisées. Cette diversité, lorsqu’elle est mal comprise peut être source de discriminations et de marginalisation.

C’est pourquoi, nous devons apprendre à valoriser la diversité de chacun  et à en faire un levier pour mieux vivre ensemble.

La page Facebook de Coexister Argenteuil
Le site national Coexister
Le tract Coexister à diffuser

Cet article a été rédigé pour #Suis-moi,
la lettre des jeunes catholiques
du Val-d’Oise.

Jeunes Unicef

Cet article a été rédigé pour #Suis-moi, la lettre des jeunes catholiques du Val-d’Oise. Une lettre, envoyée par mail, par et pour les jeunes du diocèse de Pontoise investis dans la mission auprès des enfants ou des jeunes dans les paroisses, dans une aumônerie, dans un groupe ou dans un mouvement, dans l’enseignement catholique…

Tous les premiers jeudi du mois, #Suis-moi offre un reflet de la diversité des propositions pour les jeunes avec un témoignage ou un portrait, une parole à méditer, une photo, un retour sur un événement passé, les rendez-vous à venir à annoncer…


EN LIEN AVEC CET ARTICLE