Appelés à marcher
à la suite du Christ !

Du 23 au 28 octobre 2021, près 80 personnes de notre diocèse sont en pèlerinage à Rome, « sur les pas des premiers chrétiens, dans le cœur battant de l’Église ». Chaque jour, ils partagent ce qu’ils vivent. Carte postale des deux premiers jours !

JOUR 6 – MERCREDI 27 OCTOBRE 2021 :
Déjà la fin !

Aujourd’hui nous sommes allés à la basilique Saint-Paul hors les murs. Pourquoi ce nom ? Est-elle en dehors de Rome ? Oui à l’époque de sa construction mais Rome ne s’est pas fait en un jour et aujourd’hui, elle est bien dans Rome. C’est la 4ème basilique majeure de Rome. Nous y avons vu le tombeau de St Paul, les chaines avec laquelle il a été attaché en attendant l’exécution de sa décapitation. Cette basilique est gigantesque. La 1ère construction comme on la connait aujourd’hui, date de 386. Nous avons pu admirer une représentation de tous les papes, chacun son médaillon en mosaïque sous fond d’or.

Groupe de jeunes en plein Air

C’est en cette basilique que fût annoncé le concile de Vatican II. Après la messe présidée par notre évêque, celui-ci nous a quitté pour rejoindre des jeunes lycéens en temps fort à Taizé. Nous nous sommes dirigés vers le monastère des trappistes. Dans la chapelle des 3 fontaines nous avons admiré un tableau représentant la crucifixion de Pierre et une peinture sur mur représentant la mort de Paul.
Après un déjeuner pris dans un parc, au soleil, nous avons rejoint l’aéroport. Au nom de tous les pèlerins, nous tenons à remercier Mgr Lalanne, les prêtres ainsi que toute l’équipe de laïcs qui nous a permis de faire un tel pèlerinage si riche en émotions.

Fraternité St Thaddée

JOUR 5 – Mercredi 27 octobre 2021 :
Une seule famille

Aujourd’hui nous nous sommes réunis comme une seule famille (nos 12 belles fraternités, des communautés de différents diocèses français, des groupes de jeunes ainsi que des équipes venant du monde entier) autour du pape François lors de l’audience générale.

Groupe de jeunes en plein Air

Celle-ci a eu lieu dans la salle Paul VI qui est confortable et accueillante. L’émerveillement de se trouver si proche du Pape était palpable. Notre assemblée très diverse était à l’écoute de ses paroles. Il nous a délivré un beau message d’Espérance: “c’est L’Esprit Saint qui change nos coeurs et conduit l’Église !” Par leur ovation “Viva El Papa Francesco” et leurs chants dynamiques, les jeunes ont entraîné l’assemblée et tous nous avons encouragé le Pape dans sa mission .

Notre évêque Stanislas et le pape François tels des pères ont eu des gestes et des paroles pleins de délicatesse, de bienveillance et de simplicité. Claude, Michelle et Patricia ont été salués chaleureusement par notre Pape. Son regard les a profondément touchés car ses yeux exprimaient plus que des paroles. Chacun a pu vivre une expérience forte, unique et inoubliable ! Nous ne pouvons que vous inviter à la vivre vous aussi.

Groupe de jeunes en plein Air

Durant l’après-midi libre, des équipes ont pu vivre des rencontres chaleureuses et poignantes. Ainsi l’une d’elle en donnant de la nourriture à un homme croisé dans la rue pendant l’attente pour accéder à l’audience, a été remerciée par un “Je vous salue Marie” chanté avec ferveur. Un beau moment de partage et de prière vécu spontanément.

La Fraternité St Philippe :
Michelle, Evelyne, Anne-Marie, Blandine, Philippe , Claude et Pascal

Jour 4 – Mardi 26 octobre 2021

Le pèlerin, c’est celui qui se met en route, qui quitte sa maison, son pays, pour partir à la rencontre du Christ. Le pèlerin, c’est celui qui marche, sans relâche, qui avance sur son chemin de foi. En ce sens, cette journée du 26 octobre, aura été un pèlerinage à elle-seule. Car tout au long de cette journée, nous avons marché de notre pays jusqu’à la basilique Saint-Pierre en passant par Rome. Nous avons commencé notre journée par la messe à l’église Saint-Louis des Français.

L’homélie de ce jour nous a secoué parce qu’elle nous a mis face à nos difficultés de tenir ensemble des choses totalement opposées comme la pauvreté et le bonheur, la souffrance et la béatitude. Pourtant le martyr incarne bien cette dualité. C’est cette harmonie des paradoxes que les artistes ont cherchée dans l’art baroque. Dans le prolongement de cette homélie, les trois tableaux du Caravage consacrés à trois moments décisifs de la vie de saint Mathieu sont une invitation à la prière.

Poursuivant notre chemin à travers les rues de Rome, nous avons évoqué la conversion de saint Ignace, l’origine de ses exercices spirituels et la fondation de la Compagnie de Jésus. Dans l’église Saint-Ignace, nous avons pu admirer une fresque représentant le cœur de saint Ignace éclairé par la lumière du Christ, lumière se diffusant ensuite dans le monde entier.

Nous avons poursuivi notre chemin vers la place Saint-Pierre. Tout y est démesuré : 284 colonnes et 140 statues de saints accueillent, les bras ouverts, les pèlerins.

Dès le narthex de la basilique Saint-Pierre, nous avons été saisis par la magnificence du lieu et sa profusion de trésors spirituels et artistiques : La Pietà de Michel-Ange, la statue de Saint-Pierre du 13e siècle, l’unique vitrail de la basilique représentant l’Esprit Saint, le baldaquin du maître-autel, les statues monumentales de saints… De nombreux pèlerins ont pu se recueillir devant le tombeau de Jean-Paul II. La journée s’est achevée par une soirée de réconciliation.

Fraternité Saint-Barthélémy

Jour 3 – LUNDI 25 octobre 2021

Après une visite à la basilique Saint-Jean-de-Latran, cathédrale de Rome et du monde, nous avons rejoint son baptistère, le plus ancien de Rome et de tout l’occident. Ce baptistère consacré à saint Jean-Baptiste, a été fondé au 4e siècle par l’empereur Constantin. Entourés de huit colonnes de porphyre, il est de forme octogonale. Au centre, se trouve une vasque en basalte vert, couverte d’un faîte de bronze du 17e siècle. Une porte permet de descendre dans la piscine baptismale et une autre d’en ressortir.

A l’origine, les baptêmes étaient célébrés par les évêques. Puis, avec le nombre croissant de convertis, ils ont permis aux prêtres de célébrer ce sacrement. Le baptême par immersion représente la mort au péché pour vivre dans la vie de Dieu.

Aujourd’hui, notre évêque nous a invité à renouveler nos promesses du baptême. Nous avons à cette occasion, professé de nouveau notre foi en renonçant au mal, au péché, et à Satan. Seul ou en couple, nous avons descendu les trois premières marches du baptistère, représentant l’immersion dans la mort au péché, nous avons aspergé d’eau bénite, puis nous sommes remontés par les trois dernières marches, symbole de la renaissance dans la vie nouvelle.

Certains membres de notre fraternité ont ressenti « la chaleur de l’Esprit Saint, ils ont ressenti que leur âme était en paix, tout était beau ». C’était un vrai moment de communion et d’émtion. Des personnes en dehors de notre groupe se sont joints à nous pour recevoir la bénédiction de notre évêque, portées eux aussi pas la solennité du moment. A la suite de ce moment intense, nous avons reçu l’eucharistie.

En fin de journée, nous avons été accueillis à la basilique Saint-Barthélemy-en-l’Île par la communauté Sant’Egidio, en la personne de Marco Bartoli. Prier pour la paix et appliquer l’évangile en allant vers les pauvres sont les principes créateurs voulus par les étudiants à l’origine de cette communauté. Le pape Jean-Paul II a missionné cette communauté pour recenser les martyrs des 20e et 21e siècles. La basilique leur est dédiés et elle recueille des reliques ayant appartenues à des martyrs de tous les continents, du nazisme et du communisme. Le missel du père Hamel y est ainsi exposé.

Une phrase citée par notre conférencier, nous a particulièrement interpellés : « Les martyrs sont ceux qui ont gardé leur humanité face aux plus grandes violences ».

Fraternité Saint-Thomas

Groupe de jeunes en plein Air

Jour 2 – Dimanche 24 octobre 2021

Cette journée, sur le thème : « une seule vocation », a débuté par une messe présidée par notre évêque. L’homélie de Mgr Stanislas Lalanne a permis de nous rappeler que « Bartimée n’a pas hésité à franchir les frontières de sa cécité, de sa solitude, de ses à-priori pour oser croire que la rencontre avec Jésus serait source de vie nouvelle, de vraie liberté et de clairvoyance ». Nous aussi, par ce pèlerinage, nous sommes appelés à nous lever et à marcher à la suite du Christ.

Ce matin, nous, pèlerins, avons fait une plongée dans la Rome antique. Avec la visite du Colisée, cet amphithéâtre prévu pour 75 000 spectateurs, est un monument représentatif du berceau de la culture romaine, mélange d’au moins deux autres cultures, la culture grecque et la culture étrusque. Construit en huit ans, de 72 à 80 après Jésus-Christ, sous l’empereur Vespasien, les chrétiens y ont été très probablement martyrisés en grand nombre. Un chemin de croix y est implanté. Chaque fois qu’un pays abolit la peine de mort ou qu’un prisonnier est exécuté, la croix implantée à l’entrée du Colisée est illuminée pour signifier l’attachement de l’Église à la préservation de la vie.

Pour l’après-midi, Marie, mère de Dieu, est célébrée dans la basilique Sainte-Marie-Majeure. Les fresques et les mosaïques d’une splendeur hors du commun ont créées un émerveillement parmi les pèlerins. La présence du Saint-Berceau de l’Enfant Jésus a suscité également beaucoup d’émoi. Dès l’entrée dans la basilique, nous avons été saisis également par la lumière rayonnante.  Cette visite nous a apporté beaucoup d’émotion, une émotion qui revivifie notre foi.

La visite de Sainte-Marie-Majeure nous a amené à méditer sur le sens de la vocation en prenant Marie comme exemple. Par son Fiat (traduit par « Qu’il me soit fait selon ta Parole »), elle nous a ouvert la voix à toutes les vocations, notamment celle du mariage.

Bonne humeur et convivialité ne sont pas absentes de ce pèlerinage ! Nous l’avons encore vécu en clôturant cette journée par un repas près de la Piazza Navona.

Fraternité Saint-Jean

Jour 1 – Samedi 23 octobre 2021

Tous les chemins mènent à Rome… mais ils sont parfois semés d’embuches, avec des formalités chronophages à l’aéroport par exemple. Mais c’est aussi le propre du pèlerin que de ne pas reculer face à l’adversité.  Le diocèse de Pontoise s’est mis en mouvement pour réaliser ce pèlerinage au sein de la ville éternelle.

Dès les catacombes de Saint-Calixte, notre évêque, Mgr Stanislas Lalanne, nous invite à entrer dans une démarche de pèlerin et à nous projeter sur les pas des premiers chrétiens.

C’est, en effet, dans ces catacombes, que les corps des premiers martyrs chrétiens étaient déposés en attente de la résurrection. Dans l’immensité de ces lieux, nous avons découvert de nombreux symboles : la lumière pour veiller en attente de la vie éternelle, l’ancre pour la foi et l’espérance, les initiales du mot poisson en grec symbolisant le Christ et la Résurrection, le baptême symbolisant la renaissance…

Une fresque dans les catacombes, représentant la Cène avec sept personnages nous a interpellé. Le chiffre 7 symbolise, en fait la plénitude de l’éternité. Nous avons aussi appris qu’aller à la rencontre des premiers martyrs chrétiens, c’est aller à la rencontre des témoins de la vérité du Christ c’est-à-dire l’amour infini de Dieu.

La journée s’est terminée par l’intervention d’Hélène Destombe, responsable de Radio Vatican en langue française. Institution ayant fêté en 2021 ses 90 ans, Radio Vatican a pour mission d’informer les chrétiens et d’être le relais de la voix du Pape. Radio Vatican, c’est aussi les oreilles du Pape avec une capacité à alerter la communauté sur des évènements passés sous silence par d’autres médias. Radio Vatican c’est également un multimédia présent sur les réseaux sociaux et sur les ondes courtes, permettant ainsi une couverture mondiale. Quel que soit le média utilisé, l’exigence de fournir des informations vérifiées, loin des fakes news ou des scoops, est une constante. En Île-de-France, il est possible d’écouter des émissions de Radio Vatican via Radio Notre-Dame (100.7 FM).

En résumé, une première journée bien riche en découverte, en partage et en échange.

Fraternité Saint-André

Rome : un pèlerinage à faire au moins
une fois dans sa vie !


EN LIEN AVEC CET ARTICLE