Florian, prêtre pour le Val-d’Oise

Dimanche 26 juin 2022 à la cathédrale de Pontoise, Florian Aubonnet a été ordonné prêtre pour le Val-d’Oise. Voir les photos et lire l’homélie de Mgr Stanislas Lalanne.

Homélie de Mgr Stanislas Lalanne
pour l’ordination presbytérale de Florian Aubonnet
Cathédrale Saint Maclou
dimanche 26 juin 2022

L’Evangile de ce dimanche nous présente la rencontre de Jésus avec trois hommes. Et cet appel radical : « Suis-moi » ! Vous avez entendu, Luc ne leur donne pas de nom. Il est alors plus facile de s’identifier à l’un ou à l’autre.

Florian, je pense que c’est avec le premier que tu peux t’identifier facilement ! Il lui fait dire : « Je te suivrai partout où tu iras », sans préciser où il le suivra.

Cet appel du Seigneur retentit à tout instant :

  • Elisée est surpris en plein travail de labour,
  • David gardait son troupeau,
  • Les apôtres sont à la pêche,
  • Matthieu à son bureau de douane.
  • Florian, il y a dix ans à Madagascar, tu entends cet appel radical du Seigneur : Suis-moi.

Comme toute vocation, la tienne, Florian, a demandé détachement, amour et passion. La montée résolue et courageuse de Jésus vers Jérusalem dessine la signature d’une vie donnée, summum de l’amour de Dieu pour tout homme.

Groupe de jeunes en plein Air

Le don de soi fait abandonner son petit confort, ses sécurités trop humaines. Il entraîne la rupture de ce qui nous enchaîne et nous établit sur le roc de Dieu qui ne déçoit jamais.

Suivre Jésus, c’est mettre ses pas dans les siens et faire sien son regard aimant, regard plein d’affection, regard qui transforme l’existence, pour reprendre tes propres mots.

Suivre Jésus, c’est vivre avec lui un passage vers la liberté intérieure :

  • liberté de dire oui à Dieu,
  • liberté de se donner aux autres avec lui,
  • liberté de partager l’espérance qui vient de lui.

Ta vocation de prêtre t’appelle à marcher à la suite du Christ sans « regarder en arrière ». Ainsi, tu donneras son vrai visage à notre Eglise. Elle n’est pas celle du passé, de nos souvenirs, de nos nostalgies, mais elle se veut plus que jamais présente à notre humanité aujourd’hui.

Groupe de jeunes en plein Air

Par cette ordination, tu vas donner à voir la miséricorde du Père, cet amour inlassable du Père. Ce Père qui a envoyé son Fils dans le monde pour réconcilier le monde avec lui. Et cet amour du Christ pour l’humanité qui le conduit jusqu’à livrer sa vie pour le salut des hommes.

Cet amour miséricordieux prend une expression particulière dans ta vie : cet amour que tu as ressenti de la part du Christ posant sur toi son regard. Cet amour qui t’a conduit pas à pas à donner tout, par amour de Dieu et par amour des hommes.

Le Christ t’envoie pour être ministre de son Eglise, témoin de la Bonne Nouvelle pour tout homme :

  • ministre de la consolation,
  • ministre de la paix,
  • ministre de l’amour,
  • ministre de l’affection,
  • ministre de la réconciliation.

Groupe de jeunes en plein Air

Quel beau ministère ! Cette joie de l’amour n’est pas la joie de la possession. C’est la joie du don de soi. La joie de l’amour, c’est d’apprendre jour après jour que l’on devient soi-même en se donnant aux autres. La joie de l’amour, c’est d’apprendre que l’on grandit en acceptant de diminuer et de décroître pour que le Christ, lui, puisse grandir et occuper la place dans notre relation avec notre humanité.

Le ministère auquel tu vas participer et auquel tu va être agrégé par l’imposition de mes mains et de celles de tous les prêtres qui t’entourent ne sera pas le ministère de ta satisfaction personnelle. On n’exerce pas notre ministère en libéral !

Et cependant, ce ministère sera ta joie, comme il est notre joie.

Groupe de jeunes en plein Air

Autour de toi, les prêtres, qui ont peu ou beaucoup d’années de sacerdoce, sont témoins de la joie qu’ils ont reçue en acceptant de donner leur vie.

Chacun pourra te dire comment le Seigneur l’a conduit au long de ces années. Je sais que tu es habité par une grande action de grâce pour tous les prêtres que le Seigneur a mis sur ta route.

Tous te diront comment cette joie du Christ, cette joie de l’amour n’est pas exempte d’épreuves, de difficultés, de tentations, de fatigues, de frustrations, d’appréhensions, de blessures peut-être. Ils te diront comment le Christ leur a permis de renouveler sans cesse le premier don de leur amour.

Ils témoignent et moi avec eux que la fidélité du Christ n’est pas une illusion. Elle a été le fondement de notre propre fidélité.

Le premier témoignage que nous sommes appelés à donner à nos frères, c’est le signe que l’amour de Dieu, l’attachement au Christ, la plénitude de l’Esprit Saint rendent nos existences épanouies et riches. Le premier témoignage que nous avons à donner, c’est que Dieu seul suffit pour combler une vie.

Groupe de jeunes en plein Air

Florian, tu entres dans un corps vivant où tu es reçu avec joie, avec affection par tous les prêtres avec lesquels tu vas partager ton ministère.

Mais ta vie de prêtre, la figure concrète de ton ministère dans l’avenir, nul ne peut t’en prédire la forme et le contenu. Et toi non plus, tu me l’as écrit. Et c’est bien ainsi !

Il te faudra faire preuve d’imagination et d’audace : pour répondre au défi de l’annonce de l’Evangile, pour témoigner de la nouveauté de la foi, pour rendre compte du bonheur de croire auprès de tous ces enfants, ces jeunes et ces adultes qui te seront confiés.

Tu sauras découvrir et faire découvrir dans leur cœur l’action de l’Esprit Saint et identifier les charismes de chacun. Tu mettras tes propres dons à leur service.

Groupe de jeunes en plein Air

Chers amis, vous le savez : il ne peut pas y avoir d’Eglise sans prêtres. Il n’y aura pas de prêtres si on n’en parle pas. Il n’y aura pas de prêtres si on n’en demande pas. Il n’y aura pas de prêtres si on n’en souhaite pas !

Pour les souhaiter, pour les demander, pour en parler, il faut que nous nous mobilisions, que tous nous soyons désireux de voir de nouveaux prêtres prendre la relève des générations précédentes.

Non pas pour répéter indéfiniment ce qui a toujours été fait, mais pour répondre aux exigences de la mission aujourd’hui et demain.

Groupe de jeunes en plein Air

Certainement un ministère dans l’itinérance, pour suivre le Christ itinérant, un ministère à la manière des apôtres, toujours un pas devant pour empêcher les communautés de se replier sur elles-mêmes, pour les inviter à aller rejoindre nos frères sur leur route et leur témoigner de la joie de croire.

Cette mission est immense, elle déborde de toute façon nos forces et nos moyens, nous qui portons ce trésor dans des vases d’argile.

Mais justement : parce que nous sommes faibles, pauvres, parce que nous n’avons pas les moyens de faire face à notre mission, supplions Dieu qu’il vienne à notre aide et qu’il nous envoie les prêtres dont nous avons besoin !

Groupe de jeunes en plein Air

Frères et sœurs, rendons grâce à Dieu qui manifeste aujourd’hui la fécondité et la richesse de son amour. Rendons grâce à Dieu pour Florian qui va être consacré dans le sacerdoce.

Rendons grâce à Dieu car il fait l’offrande de sa vie et l’a donnée réellement, jour après jour. Rendons grâce à Dieu pour la vie de nos communautés chrétiennes. Rendons grâce à Dieu car il veut nous conduire jusqu’à la plénitude de la vie. Il veut faire de nous un peuple sauvé et debout. Amen !

Groupe de jeunes en plein Air
Groupe de jeunes en plein Air
Groupe de jeunes en plein Air
Groupe de jeunes en plein Air
Groupe de jeunes en plein Air
Groupe de jeunes en plein Air
Groupe de jeunes en plein Air
Groupe de jeunes en plein Air
Groupe de jeunes en plein Air

28 juin 2022
Photos : Charles-Edouard Baudouin et Christophe Prouvost

Les premières messes présidées
par Florian aubonnet

  • Lundi 27 juin à 19h en l’église du vieux village à Saint-Prix
  • Mardi 28 juin à 19h en la basilique Saint-Denys à Argenteuil
  • Mercredi 29 juin à 18h30 en l’église du Christ-Roi à Cormeilles-en-Parisis
  • Jeudi 30 juin à 19h en l’église Bienheureux Frédéric Ozanam à Cergy
  • Vendredi 1er juillet à 19h en l’église Notre-Dame de l’Assomption à Eaubonne
  • Samedi 2 juillet à 9h au carmel Saint-Joseph de Pontoise
  • Samedi 2 juillet à 18h en l’église Notre-Dame de l’Assomption à Ezanville
  • Dimanche 3 juillet à 11h en l’église Sainte Marie-Madeleine à Domont

EN LIEN AVEC CET ARTICLE